Portail de la Haute-Savoie

Le département de la Haute-Savoie a fait partie jusqu'en 1860 d'un État indépendant constitué et gouverné depuis le XIe siècle par la Maison de Savoie. Cette famille de grands féodaux avait fondé sa puissance sur le contrôle des routes et des cols à travers les Alpes, son association particulièrement avec la maison de Bourgogne, avec la papauté, avec les empereurs germaniques et même avec le royaume de France à qui elle a donné plusieurs de ses fils et de ses filles.

Bloqué à l'ouest par la puissance des rois de France, le comté puis le duché de Savoie, a déplacé son centre d'intérêt vers le Piémont et toute l'Italie du Nord, jusqu'à devenir avec le royaume de Piémont-Sardaigne, l'élément prépondérant de l'unité italienne.

Le département de Haute-Savoie a été créé en 1860, suite au Traité de Turin et après le référendum de rattachement, à partir de la partie nord de la Savoie, rattachée à la France. C'est le dernier grand territoire métropolitain ayant rejoint la France. Elle a cependant gardé de son histoire et de sa position frontalière à la jonction de trois pays, un particularisme local, un patois riche et une fraternité marquée avec le Val d'Aoste et la Suisse romande.

La Haute-Savoie fait partie de la Région Rhône-Alpes. Elle est limitrophe des départements de l'Ain et de la Savoie, ainsi que de la Suisse et de l'Italie. Une partie de la frontière avec la Suisse est matérialisée par le lac Léman.

Sur son territoire est situé le Mont-Blanc, sur la frontière italienne, sommet culminant de l'Europe de l'Ouest avec ses 4 808,45 m . L'altitude moyenne du département est de 1 160 m, et sa superficie de 4 828 km2

Son relief est déterminé par de grands éléments géograhiques :

Le massif du Mont-Blanc, qui est un massif cristallin dont le point culminant est le célèbre mont Blanc qui culmine entre 4807 et 4810 mètres ;

Les Aravis qui constituent la zone centrale montagneuse du département ;

Les pré-Alpes calcaires, avec le Chablais, les Bornes et les Bauges ;

L'avant-pays savoyard avec le Genevois haut-savoyard et l'Albanais.

La vallée de l'Arve avec Cluses et Scionzier. Entre ses divers éléments les vallées s'articulent, pour lesquelles il faut signaler : La vallée de l'Arve qui constitue un très important axe européen de circulation de Genève au tunnel du Mont-Blanc, la cluse d'Annecy dans laquelle se love le lac d'Annecy et qui rejoint par Ugine et Albertville, la vallée de la Tarentaise et la vallée de la Maurienne.

Ses ressources naturelles comprennent :

Lacs : lac Léman 52 200 ha dont 21 400 ha en Haute-Savoie, lac d'Annecy 2 700 ha.

Cours d'eau : 3 500 km.

Forêts : 170 000 ha.

Réserves naturelles : 20 000 ha (premier département français).